~~ Transport TAO ~~

Septembre 2017

Suite au courrier transmis par l'AHLS à l'agglo, une rencontre à eu lieu entre les associations et l'Agglo. L'AHLS a été entendu puisque sa proposition de mise en place d'une navette pour le sud de La Source a été adoptée. En effet, depuis la rentrée de Septembre 2017 la ligne 28 permet de desservir l'avenue de Concyr (qui était privée de bus depuis la disparition de la ligne 24). Cette navette dessert le Centre Bolière 3, les collèges, l'EHPAD, et la gare de St Cyr aux horaires de passages de train. Il a fallu deux ans de rencontres, pétitions et courriers avant d'en arriver à une situation convenable pour le sud de notre quartier.

24 Février 2017

- Courrier transmis au vice président de l'agglo chargé des transports lui demandant une table ronde publique.

Août 2016

- Réponse non satisfaisante de l'agglo aux propositions de l'AHLS. Seul point positif: 2 passages supplémentaires pour la ligne 7 par sens de circulation.
Nous attendons des améliorations pour une desserte tardive pour Novembre.

Juillet 2016

- Le 21 juillet les Associations AHLS et QVLS rencontrent Mr Lemaignen, Président de l'Agglo d'Orléans; voici le Compte Rendu de cette réunion.

- Pour la ligne 7, Si nous pouvons espérer de nouvelles améliorations à compter de Novembre 2016, Mr Lemaignen a malheureusement rejeté nos propositions concernant la desserte des arrêts "Eisenhower" et les "Ombrages".
Un des arguments avancé par Monsieur le Président de l'Agglo étant le coût en personnel qu'il serait nécessaire de mettre en œuvre avec l'allongement de la ligne 1 ou la création d'une "navette circulaire".
C'est la raison pour laquelle, l'AHLS a transmis le 22 juillet un couurier au Président de l'Agglo pour formuler deux nouvelles propositions peu couteuses en Kms et qui ne nécessitent aucun chauffeur supplémentaire".

Mars 2016

- Réponse du président de l'agglo qui refuse toute nouvelle améliorations.

- Le 30 Mars AHLS et QVLS se réunissent à nouveau et transmettent un courrier pour faire de nouvelles propositions au Vice président de l'agglo chargé de la mobilité.

Février 2016

- Le 9 Février 2016: Rencontre entre AHLS et QVLS qui rédigent un courrier commun au Vice Président de l'AgglO chargé de la mobilité

- Mise en service à partir du 18 Avril 2016(dommage on a perdu 8 mois):

- La ligne 7 est rétablie jusqu'à la "Petite Mérie" avec un parcours légèrement différent de l'ancien parcours, ce qu'il faut retenir c'est qu'elle desservira les collèges Montesquieu et Alain-Fournier, le lycée Voltaire, l'Université et qu'elle empruntera la rue Poincaré et la Rue Châteaubriand. Il y aura en période hors vacances scolaires 50 passages par jour entre 6h00 du matin et 21h00 le soir. Le Samedi ce sera de 7h00 à 20h00.

- La  Ligne 70 s'arrêtera à l'ESAT Rodin

- La Ligne 24 est supprimée pour le sud de La Source (  c'est un point faible sur lequel il faudra certainement revenir lors d'une prochaine rencontre avec Kéolis, en effet la desserte des EPHAD n'est plus assurée)

- La ligne 24 et la ligne 26 sont mises bout à bout. 

- Développement du transport à la demande pour le secteur du lac avec desserte de la gare de St Cyr et les chèques postaux  ( ce ne sera peut être pas suffisant pour remplacer la ligne 24 dans ce secteur

Même si ce n'est pas parfait et un peu tardif, reconnaissons que notre mobilisation a payé. Toutefois des améliorations sont certainement encore nécessaires, c'est pourquoi nous vous encourageons à faire part de vos difficultés, suggestions et remarques sur le site  à la rubrique "contacter nous". Cela nous servira pour intervenir auprès de l'Aggl afin de suggérer des modifications pour la rentrée de Septembre.


Août 2015

- L'AHLS écrit au Directeur de Kéolis par courrier du 28 août 2015 et lance une campagne de pétition.

- L'AHLS demande une entrevue au Directeur de Kéolis par
courrier du 15 Septembre 2015 .

Le 23 Septembre 2015, à la demande de l'AHLS, une réunion s'est tenu à la mairie de proximité avec les services de l'Agglo et la sociétéKEOLIS.

Le 31 Octobre 2015, environ 70 habitants  sont présents au "point presse" à l'arrêt Balzac afin de faire part de leurs difficultés. Présence de deux conseillers municipaux.

Le 4 Novembre 2015: Réunion avec Kéolis , Mr Lagarde (Agglo), des élus de La Source, AHLS, QVLS: Mr Lagarde a demandé à Kéolis de faire des propositions de modification en prenant en compte les remarques des habitants; une nouvelle réunion aura lieu début 2016.

Présentation par l'AHLS de la synthèse des difficultés rencontrées par les habitants

Situation:

- Les personnes concernées habitent entre la Rue de Concyr (près du poney club) jusqu'à l'avenue de Concyr. Il faut également prendre en compte les habitants de la "Petite Mérie" (St Cyr en Val) soit une population de 2500 à 3000 habitants en tout.

- On y trouve:
              De nombreux Collégiens, Lycéens et Étudiants dont certains en location chez des habitants de ces quartiers.
              Des Actifs qui travaillent pour certains soit sur La Source, ou dans le Centre d'Orléans.
              Des Retraités qui sont pour certains âgés et  qui ont des difficultés pour se déplacer (pas de véhicules dans certains cas).

>Avant Septembre 2015:

 La ligne 7 permettait de rejoindre les Collèges, les Lycées de La Source et l'Université à toute heure, et permettait à ces jeunes par un accès direct et rapide de se rendre dans leur établissement. C'est également le cas pour ceux qui sont scolarisés dans un Lycée du Centre Ville (Benjamin Franklin Pothier ou St Euverte) Ces lycées pouvaient être atteints par ligne directe. Elle desservait également  le parc floral.

Des actifs utilisaient la ligne 7 pour se rendre à leur travail en centre ville en 35 minutes (impossibilité de se garer en ville).

Des retraités parfois très âgés, utilisaient la ligne 7 pour se rendre en centre ville afin  de consulter des spécialistes. Les personnes sans véhicules avaient la possibilité de se rendre à des spectacles en centre ville ou de partir tôt pour rejoindre la gare d'Orléans pour prendre le train.

La ligne 7 permettait d'accéder directement au marché, à La Poste, à la mairie de quartier, au laboratoire d'analyses médicales. Ce n'est plus possible.

>Depuis Septembre 2015:

La Ligne 7 était le "cordon" qui reliait les habitants de ce secteur  à la "ville mère" (52 fois par sens en période scolaire et 34 fois hors période scolaire). Le secteur sud de La Source est le seul secteur a qui on a ainsi supprimé cet accès direct . Rappelons à cet effet que le "Service Public" dont Kéolis a reçu délégation doit répondre aux exigences "d'égalité et de continuité" (définition du service public).

Ce n'est plus le cas au sein du quartier de La Source, il n'y a pas "égalité" entre les habitants, il n'y a pas  "continuité" du service . Dans le Centre de La Source on accède au Centre Ville par le Tram (toutes les 6 Minutes en journée) Le Bus 7 (toutes les 10 Minutes en heure de pointe) et par Le Bus 1. Et dans le sud de La Source (9 Bus par jour seulement) par la ligne 70 qui ne présente qu'un  intérêt limité, puisqu'elle ne dessert, ni les collèges, ni le Lycée Voltaire, ni l'Université et lorsqu'elle circule, elle ne présente que peu d'intérêt pour les habitants du Sud. C'est ainsi que des Lycéens rentrent à pied de leur Lycée, que des habitants reprennent leur véhicule, que des personnes (sans véhicule) mettent maintenant 45 minutes pour se rendre au marché (Ligne 24+ Tram+ Marche).... 

Depuis la disparition de la ligne 7, il faut 1 heure pour se rendre en Centre Ville.

Il est paradoxale de constater que c'est dans le secteur le plus éloigné du centre, le plus éloigné des commerces, des services publics et des services médicaux où l'on supprime 80% d'une ligne directe qui permettait de réduire notablement le temps de transport. C'est effectivement assez incompréhensible et tellement illogique.

Lors des réunions publiques s'il avait été fait allusion à une ligne directe, jamais il n'avait été fait état de la suppression de la ligne 7 que l'on avait présenté comme "structurante" et "immuable". Certains habitants ont considéré cette démarche de Kéolis comme malhonnête vis à vis d'eux. Ils se sont senti "exclus".

S'agissant du courrier transmis à notre association et aux habitants ayant porté réclamations, s'il précise bien que la desserte ne satisfait pas une partie des habitants du sud (effectivement ce sont les habitants utilisateurs du bus qui sont insatisfaits), il fait état d'enquêtes auprès des   clients, ceci est surprenant dans la mesure où très peu de clients, parmi les  300 habitants que nous avons rencontrés, ont été consultés. Et, jamais ces consultations n'ont eu lieu dans le secteur concerné puisque, à chaque fois, les enquêteurs stoppaient à l'arrêt "Montesquieu" (Témoignages de voyageurs concernés). Il est également surprenant et consternant que les abonnés du secteur concerné n'aient jamais été consultés pour avis.

Compte tenu du nombre d'utilisateurs (Collégiens, Lycéens, étudiants, personnels du BRGM CNRS et autres) du bus à toute heure de la journée, il aurait été logique de consulter les clients et les abonnés concernés.

La ligne 7 mettait 35 minutes pour rejoindre le centre ville, la ligne 70 met 25 minutes. Pour 10 minutes de gain de trajet pour 9 parcours doit on priver de bus direct une population de 3 000 habitants?

Il est faux de parler de "mise en place" de la ligne 24 et de la ligne 26. La ligne 24 existait déjà et la ligne 26 ne dessert pas les zones pavillonnaires.     

Les habitants du Sud de La Source et de la "Petite Mérie" souhaitent:

- Que le Service public de qualité qu'ils avaient et qui leur donnait satisfaction depuis toujours soit rétabli.

- Nous proposons que La Ligne 7 soit prolongée jusqu'à la "Petite Mérie" au moins toute les 20 minutes dans les deux sens comme cela existait auparavant de 5 heures à 23 heures.

- Au dire des personnes qui nous ont contactés, la ligne 70 n'a qu'un intérêt limité car elle ne dessert ni le Lycée Voltaire, ni le Collège Montesquieu, ni l'Université, ni La Poste, ni la Mairie de quartier, ni le laboratoire d'analyses médicales. Nous avons bien compris qu'elle était utile essentiellement pour les entreprises de la zone d'activité (nous ne le contestons pas) mais nous regrettons que sa mise en place se fasse au détriment de la qualité du service public rendu aux habitants du Sud.  

 Nous avons remis la pétition de 290 sigantaires à M Le Directeur de KEOLIS "Val de Loire" en précisant qu'elle continuait à être signée.  

M Le Directeur de KEOLIS, a  convenu que des "ajustements" sont nécessaires et qu'il pourrait intervenir pour début novembre, en particulier pour ce qui concerne la desserte des établissements scolaires et l'Université.

Si tel est le cas, ce serait une première correction qui pourrait en appeler d'autres.

L'AHLS continuera à veiller à ce que la mission et les obligations de service public* soient réellement assurées par la société Kéolis.


HISTORIQUE : Desserte de La Source par KEOLIS

Dans la République du Centre datée du 22 octobre 2010 un article concernant les nouveaux tracés de bus liés à l'arrivée de la 2ème ligne de tramway a attiré l'attention de l'AHLS. Il y est notamment indiqué:
"Pour rallier plus rapidement l'université, la ligne 20 pourrait s'arrêter au château d'eau de La Source. La 13 desservirait la gare SNCF de St Cyr en Val alors que la ligne 1 irriguerait mieux le futur hôpital de La Source."

Cela risque de se traduire pour les habitants de l'extrême sud de La Source par la suppression complète de toute desserte directe par bus vers le centre ville. La ligne directe n° 20 serait supprimée pour eux.

L'AHLS a donc envoyé deux courriers, l'un au directeur général de la société TAO, l'autre au président de l'Agglo que vous trouverez ci-dessous en liens.

- Lettre au Directeur général de la SETAO le 22 novembre 2010
- Lettre au Président de l'AgglO le 14 décembre 2010
- Réponse du Président de l'AgglO du 18 mars 2011

1er Octobre: L'AHLS transmet à l'AgglO le document qu'elle présentera lors de la réunion de concertation du 19 octobre Salle Montission à Saint Jean Le Blanc afin que cette réunion soit plus constructive dans l'intérêt des habitants de La Source.

Le 9 Novembre 2011: l'AHLS rencontre MicheL Languerre, voici le compte rendu.

Mi 2012 : Le nouveau réseau de bus mis en service à la mi 2012, prend en compte une grande partie des demandes formulées par l'AHLS en particulier :

- La ligne 7 (qui remplace la ligne 20) est bien prolongée  jusqu'à la "Petite Mérie" (contrairement à ce qui était proposé dans le projet d'origine) avec une fréquence de 20 min (nous avions toutefois souhaité une fréquence de 15 min)

- La ligne 24 (qui remplace la navette) dessert bien la rue Rodin (contrairement à ce qui était prévu dans le projet d'origine) par contre nous regrettons que cette ligne ne desserve pas l'arrêt "RODIN" cinq fois par jour (CAT RODIN). comme cela se faisait avec la navette.

- La ligne 14 circule le dimanche dans La Source, alors qu'il n'y avait aucun bus le dimanche avec l'ancien réseau".

- La ligne 1 dessert l'avenue de l'Hôpital, y compris le dimanche.

Cadeau de rentrée 2013: KEOLIS a pris en compte le souhait de l'AHLS de desserte de l'arrêt RODIN par la ligne 24A/24B. Cette nouveauté permettra ainsi aux travailleurs handicapés du « CAT Rodin » d'avoir un arrêt de bus de proximité qui leur permettra de rejoindre la Bolière avec plus de facilité.

HISTORIQUE : Une Gare à La Source ???

Il vient de s’ouvrir le débat public autour du projet SNCF de la Ligne Grande Vitesse POCL (Paris/Orléans/Bourges/ Clermont-Ferrand/Lyon).

La région Centre avec les forums préparatoires au Schéma Régional d’Aménagement et du Développement Durable du Territoire (SRADDT) et l'Aggl O avec les débats sur le nouveau schéma de déplacements ont relancé la réflexion et les travaux relatifs à la place des transports en commun dans les liaisons intra et inter urbaine.

La Mairie d’Orléans s'est exprimé de longue date en faveur d'un transfert de la gare de Saint-Cyr-en-Val en bordure du parc floral et de l’Université (la République du Centre du 22 février 2002). De son côté, le conseil régional du Centre a lancé en mai 2007 une étude pour la création d'une gare à Orléans-La Source.

Aussi dans une démarche conjointe, l’AHLS et l’Université d’Orléans ont sollicité auprès des collectivités territoriales, des entreprises publiques et des élus concernés, une rencontre pour faire un point d’avancée de ces dossiers.

Vous trouverez ci-joint le texte de la lettre que l'AHLS a envoyée à MM. les Président du conseil régional et de l’AgglO, MM. les Maires d’Orléans et de Saint-Cyr-en-Val, M. le Député Olivier Carré, Mme et MM. les Sénateurs Janine Rozier, Jean-Pierre Sueur et Eric Doligé, M. le Directeur régional de la SCNF, M. le Directeur régional de RFF et M. le Préfet de la région Centre.

Des réponses :

  1. Celle du Député O. Carré

  2. Celle de La Sénatrice J. Rozier

  3. Celle du Président de l'AgglO

  4. Celle du Maire d'Orléans.

  5. Celle du Maire de Saint-Cyr en Val

Janvier 2012 : Le débat lancé à Clermont-Ferrand et à Orléans, se termine le 25 janvier 2012 à Orléans. L'AHLS  a estimé qu'elle pouvait contribuer à ce débat et  a produit le texte ci-joint. Et sur le site Internet du débat public : www.debatpublic-lgv-pocl.org